PHILIPPE BOLTON

FLUTES A BEC & FLAGEOLETS FAITS A LA MAIN


Techniques de réglage avancées pour les bouchons des flûtes à bec

Mise en garde : les interventions énumérées ci-dessous sont réservées aux personnes ayant subi un minimum d'apprentissage aux techniques nécessaires, faut de quoi il y a un risque pour la sonorité de l'instrument.

Physionomie du bouchon de la flûte à bec

Avant d'entreprendre un quelconque travail de réglage il est important de comprendre comment est fait le bouchon et le rôle qu'il joue dans l'instrument. Le bouchon est constitué d'un seul morceau de bois, mais il comporte en réalité deux parties distinctes¬†:

physionomie du bouchon de la flûte à bec

  • 1 = le corps du bouchon
  • 2 = le dessus
   
  • 3 = le chanfrein
  • 4 = les épaules

Les explications sur la manière de retirer le bouchon de la tête de la flûte à bec se trouvent ici

le chanfrein     Le dessus du bouchon est légèrement concave, dans le sens de la longueur concavité du bouchon, et dans l'autre sens, sa courbure suit rigoureusement celle du biseau courbure latérale du bouchon. A son extrémité intérieure se trouve sur toute sa largeur une petite découpe de 1 mm de profondeur ou moins, inclinée à 45° environ. Il s'agit du chanfrein, qui joue un rôle très important en stabilisant certaines notes et en favorisant les attaques. Il ne faut absolument pas le modifier sans savoir ce que l'on fait. Une intervention malencontreuse sur le chanfrein peut s'avévérer catastrophique.

Le chanfrein est bien visible sur l'image à gauche.

Lorsque le bouchon est bien réglé sa courbure doit être identique à celle du biseau et seul un petit filet de jour doit être visible sous celui-ci lorsqu'il est en place et que l'on regarde à travers le canal vers une source de lumière, comme ceci :   


Sur une flûte à bec alto l'extrémité du bouchon est généralement réglé à une hauteur d'environ 1/10 mm en dessous du biseau.     la hauteur du bouchon par rapport au biseau

Le bouchon d'une flûte à bec est constamment soumis à l'humidité lors du jeu. Il peut dans ce cas se dilater, le plus souvent vers le haut, provoquant un déréglage. Pour un bon fonctionnement de l'instrument il devrait se situer à environ 0,1 mm en dessous du niveau du biseau. Lorsque le bouchon est trop haut la sonorité semble étouffée et les attaques deviennent difficiles

Il peut également se produire un autre phénomène. Lorsque le bouchon se dilate sous l'effet de l'humidité, mais ne peut pas grossir physiquement, étant contraint par les parois de la flûte, le bois se comprime un peu, et lorsqu'il sèche il peut se rétracter et devenir un peu plus petit qu'auparavant. Dans ce cas il peut se retrouver trop bas pour une sonorité optimale. Cela peut arriver en particulier à un instrument laissé de côté après une période de jeu intense

En cas d'urgence et, à condition d'avoir appris à le faire, certaines interventions sont possibles pour redonner au bouchon sa position initiale. En cas de doute il vaut mieux confier son instrument à un réparateur compétent.

Comment modifier la hauteur du bouchon

Réduire sa hauteur

Pour faire descendre un bouchon devenu trop haut 2 manipulations sont possibles, la moins risquée. étant celle qui consiste à ne pas toucher à la surface supérieure du bouchon, en n'agissant que sur le corps conique ou cylindrique.

1° Baisser le bouchon en travaillant uniquement sur le corps

enlever du bois sous le bouchon Il faut dans un premier temps enlever un peu de bois en dessous du bouchon afin qu'il puisse se placer plus bas. Cela peut se faire en raclant le bois avec un couteau ou un racloir, ou encore en utilisant une lime.
Cela peut suffire pour régler le problème, mais il peut être nécessaire en plus de caler le bouchon plus bas. Pour cela il suffit simplement de coller un peu de ruban adhésif sur chacune des épaules, comme le montre cette image. comment faire baisser le bouchon avec du ruban adhésif sur les épaules

2° Baisser le bouchon en travaillant sur le dessus

frotter le bouchon sur toute sa longueur sur le papier abrasif

basculer le bouchon de droite à gauche pour conserverer sa courbure
    Placer une bande de papier abrasif fin (grain 320), de largeur inférieure de moitié au moins à la longueur du bouchon sur une surface absolument plane.

Positionner le bouchon à l'envers en contact avec cette bande de papier et le frotter sur celui-ci d'avant en arrière sur toute sa longueur. Le milieu étant plus longtemps en contact avec l'abrasif verra sa hauteur diminuée davantage que les extrémités et conservera ainsi son profil concave.

Basculer le bouchon vers la droite et vers la gauche pour conserver la bonne courbure. Il faut constamment contrôler la progression en insérant le bouchon dans la flûte pour vérifier sa hauteur et sa courbure qui doit être identique à celle du biseau, en dessous duquel seul un petit filet de lumière doit être visible.

Attention, il ne faut absolument pas toucher au chanfrein.


Finir la surface avec un papier plus fin (400, 600)
Pour contrôler la concavité, il suffit de placer une règle sur la surface du bouchon et de regarder à contre jour. Seules les extrémités doivent toucher la règle.     contrôler la concavité du bouchon

Le dessus du bouchon ne doit jamais être bombé sinon la focalisation du flux d'air ne se ferait pas correctement vers le biseau. Si tel est le cas il faut racler la surface avec un couteau ou la limer pour lui rendre sa concavité (images ci-dessos).


correction de la concavité du bouchon en raclant avec un couteau correction de la concavité du bouchon à avec une lime

Comment faire remonter un bouchon devenu trop bas

1° A l'aide d'un couteau, d'un racloir ou d'une lime, enlever un peu de bois de chaque côté au niveau des épaules pour permettre le positionnement. plus haut du bouchon.     enlever du bois des épaules du bouchon
2° Coller une ou plusieurs épaisseurs de ruban adhésif sous le corps du bouchon pour le caler plus haut.     remonter le bouchon avec du ruban adhésif

Attention
Il va sans dire que les techniques et les manipulations énumérées ci-dessous ne doivent être entrepris qu'après avoir appris à le faire, toute erreur pouvant entraîner une perte de qualité sonore.
Dans le doute, et sans l'expérience requise, il faut confier son instrument à un spécialiste.